Martine Seymour Odier
Céramiste, née en 1953 à Genève, Suisse.

Depuis toujours attirée par la Nature, un des premiers artistes qui m’a touchée est Robert Hainard. Puis la découverte du travail de la terre m’a fascinée en découvrant la magie du tournage sur l’île de Sifnos et le mystère des émaux, à une exposition de Chapallaz.
C’est à Farnham, en Angleterre, que j’ai pu m’initier à cet Art et suivre une formation complète de céramiste. Pouvoir créer « ce qui nous passe par la tête » à partir d’un simple morceau de terre est un sentiment incroyable. Une sorte de liberté ! Le côté chimie des émaux et les différentes techniques de cuissons m’a tout de suite aussi passionnée.
Il y a tant à maîtriser pour arriver à bon port !
La force physique demandée pour cette activité me plaît aussi. J’ai l’impression que tout mon corps participe à mes créations. Du reste je m’en mets partout. J’aime toucher, caresser modeler, presser, tourner, éclabousser, faire vivre la terre.
Durant mes études, c’était l’Art de Bernard Leach et de son ami japonais Shoji Hamada qui nous a beaucoup influencé. Mon rêve d’aller voir et ressentir sur place cette culture a pu se réaliser, grâce à l’obtention d’une bourse du gouvernement japonais pour étudier à Osaka, puis à l’Ecole de Céramique de la ville de Kyoto. (1977 à 1979)

Maintenant grand-mère, je continue à passer chaque moment libre à l’Atelier. Il y a encore beaucoup à créer, découvrir et expérimenter!

Membre de l’Association des Céramistes Suisses www.swissceramics.ch
et de www.artisanat.ch